Mes pages humour

52 histoires que j'aime bien (sélection colonne de gauche)
La perle de 04 h 46(bac - visions de la sexualité)
Même les plantes éprouvent du plaisir au moment de se reproduire.
 
Célébrités :   Enfer

Chirac vient de mourir.
Il arrive chez Saint Pierre qui lui annonce que ses services viennnent d'être réorganisés: désormais pour simplifier les procédures d'admission au Ciel, tout le monde commence par faire un séjour d'un an en Enfer puis va au Paradis en cèdant sa place à un nouvel arrivant.
Pour faciliter la gestion de ces mouvements, on répartit au préalable les gens par catégories socio-professionnelles.
"Et pour vous faire une petite faveur" ajoute Saint Pierre, "je vous invite à choisir vous même qui vous remplacerez, et donc le supplice que vous aurez à subir pendant un an".

Chirac de rend donc auprès de Satan qui le conduit dans un très long couloir desservant les cellules où les célébrités du monde politique sont soumises à leurs tortures.

Satan lui ouvre le judas de la cellule de Ben Laden: il est au pied de la tour nord du Wold Trade Center. Il doit monter au pas de gymnastique jusqu'au 99ème étage qu'un Boeing vient percuter de plein fouet en le précipitant en bas. Et là, il doit recommencer...
Chirac, horrifié, s'écrie "Oh non, pas ça!"

Autre cellule: Saddam Hussein est en plein désert. A perte de vue, des puits de pétrole sont en flamme. Il doit éteindre chaque chaque incendie, mais à la différence du Salaire de la peur, il doit les souffler lui-même comme des bougies! Et bien entendu, dés qu'il en a soufflé un, l'incendie se rallume spontanément au bout de quelques minutes.
"C'est complètement insupportable!"

Un peu plus loin Fidel Castro, au milieu d'une jungle infestée de serpents venimeux doit chercher d'immenses lianes ou des démons ont écrit un seul mot. Il doit les attacher les unes aux autres pour reconstituer le texte de chacun de ses discours puis avaler le tout sans reprendre son souffle. Bien entendu, si un noeud se défait, il doit reprendre son ouvrage au départ.
Nouveau refus de Chirac.

Satan lui montre une autre cellule: c'est une de ces suites présidentielles comme on en trouve dans les palaces. Bill Clinton est confortablement installé dans un fauteuil.
Avec ardeur, Monika, à ses genoux s'affaire sans relâche à ce qu'elle sait si bien faire.
Chirac se retorne vers Satan: "OK, cela me convient".

Satan extrait de son trousseau la bonne clé, ouvre la porte, fait entrer Chirac et dit:
"C'est fini pour toi, Monika, tu peux sortir".

 
© Chedev 2006-2009
Autres sites de Chedev
 
Donnez une note à cette histoire 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10